La majorité de la population a conscience de ce phénomène soit parce qu’elle en a entendu parler soit parce qu’elle en fait la malheureuse expérience. La sédentarité frappe de plus en plus la société actuelle, en cause, les innovations technologiques qui nous permettent de nous déplacer sans se fatiguer, d’avoir accès à n’importe quel contenu depuis chez soi et de se le faire livrer.

Ce phénomène a changé les habitudes d’occupations de beaucoup de personne. En effet tout est mis en œuvre pour rester la majorité de notre temps assis, au travail ou à notre domicile. En France nous passons en moyenne 7h30 en position assise.

Rester aussi longtemps dans cette position a forcement des conséquences sur votre santé en voilà un résumé :

  • En restant en position assise durant une longue période, la circulation sanguine et l’apport en oxygène va diminuer ce qui va ralentir le fonctionnement de votre corps.
  • Votre cerveau étant moins bien irrigué, vous pourrez voir apparaitre des difficultés de concentration et des changements d’humeur.
  • Votre sang circulant de manière plus lente, vous augmentez le risque d’apparition de cholestérol et d’hypertension.
  • Votre corps produira une plus grande quantité d’insuline, ce qui augmente le risque d’apparition de certaines pathologies chroniques (diabète, cancer,…).
  • Votre dépense énergétique sera faible, vous augmenterez également le risque de surpoids et d’obésité.

La position assise a également des conséquences sur votre système musculo-squelettique:

  • vos muscles vont se détendre, la courbure naturelle de votre colonne vertébrale va être modifiée et votre stabilité articulaire va être mise en péril.
  • Vous allez augmenter le risque d’apparition de douleurs et de pathologies reliés à la colonne vertébrale dû au changement de votre posture et d’une surcompensation musculaire dû à ce changement.

A long terme, plus vous passerez de temps assis, plus le pourcentage de risques d’apparitions de ces troubles augmenterons. Cela fait partie des habitudes de la sédentarité qui provoquera un déconditionnement physique général si vous ne pratiquez aucune activité pour diminuer ces risques (diminution de la masse musculaire, diminution de la résistance à l’effort, diminution des capacités du système cardio-respiratoire,…)

Pour conclure, ce n’est pas la position en elle même qui est dangereuse mais son utilisation à long terme et la répétition dans le temps qui rend ses conséquences dangereuse pour votre santé. Lorsqu’elle devient une habitude, votre corps se conditionne à ce rythme, c’est pourquoi il est important de trouver des solutions lorsqu’il est impossible pour vous de changer cette habitude de vie.

Dans le prochain article nous verrons comment diminuer ces risques.